Du rire aux larmes

Du rire aux larmesDu rire aux larmes

Sniper

Album CD – 2001 – Desh Music

Sniper tire et vise juste avec cet album, autant aux accents de fêtes que revendicatif, comme l’indique le titre: Du rire aux larmes.

La volonté d’offrir au public un large éventail de thèmes, tous traités avec justesse et finesse, témoigne d’une ouverture d’esprit et d’une maturité rare chez un si jeune groupe. Car pour en arriver là, les quatre tireurs d’élites ont gravi les échelons à vitesse grand V.

Formé il y a deux-trois ans, le quatuor a fait son trou dans le milieu par des apparitions sur une mix-tape du maître Cut Killer, en posant sur le premier volume des sessions Première classe et surtout via la compil BOSS volume 1 et le titre réalisé pour l’occasion: Exercice de style.

Ils imposent ainsi un style particulier: le flow incisif et pointu des deux rappeurs Aketo et El Tunisiano, soutenu par une écriture subtile mettant en valeur un jeu d’allitération, ce qui contraste magnifiquement avec la touche ragga apporté aux détours d’une rime ou sur des refrains par le Black Renega.

DJ Boudj s’en donne à coeur joie pour placer des scratchs bien contrôlés tout au long de l’album tandis que les prods sont assurés par Desh ou Eben, qui livrent un éventail de sons créatifs, sur lesquels s’adaptent sans complexes et sans difficultés les Sniper.

Passons maintenant plus en détails au contenu proprement dit de cet album, qui mérite vraiment qu’on s’y arrête. Après un intro classique, reprenant des samples de divers artistes illustrant le titre de l’album ainsi que des samples des diverses apparitions du groupe, le premier titre installe le groupe de manière définitive en définissant le Sniper processus.

Puis, c’est l’engament politique qui prend le dessus pour dénoncer le délit de faciès et les préjugés qui pourrissent la vie de tant de gens dans les cités et ailleurs. Ce morceau intitulé Pris pour cible, avec son refrain ragga tout en puissance qui s’immisce parfaitement entre les phases hip-hop, est un modèle de réussite artistique, tant du point de vue esthétique que sur le contenu.

Puis suit un autre titre, peut-être encore plus réussi, selon un concept assez original: chaque rappeur se relaie pour relater un évènement ou une situation dont il a entendu parler, sans refrain mais avec des poses ragga au sein même des couplets, et une conclusion finale dont je vous laisse apprécier la finesse par vous-même.

Après les discours à portée plus sociale, le délire prend place avec le Crew est de sortie, récit d’une soirée où ambiance alcoolisée, joints qu’on fait tourner et jolies filles se côtoient. Mais pourtant, alors que le crew semblait de nouveau parti pour faire la fête sur la piste suivante, une rencontre avec des skins donne lieu à une course poursuite, relatée de manière haletante sur Tribal poursuite, un titre sur lequel DJ Tren fait admirer tous ses talents tant le beat est réussi.

Pour vous donner un aperçu global du reste de l’album, sachez que les travers de l’Etat français sont mis à nu sur le titre La France, ou que le titre qui donne son nom à l’album apporte un brin de mélancolie avec un refrain chanté. Puis vient l’heure de La sentence, pour tous les hypocrites, tandis que Aketo et Tunisiano se livrent à un match de MC qui se terminera par un match nul.

Reste à vous parler du titre Fait divers qui, aux détours de quelques rimes, développe un discours politique en incitant les fils d’immigrés à aller voter pour contrer le FN: « passez à l’urne, afin qu’ils cessent de nous casser les burnes ». L’album se clôt sur une note positive avec un titre concernant les meufs puis une constatation pour s’apercevoir qu’en fait, comparé à d’autres, finalement On s’en sort bien.

Un très bon album de rap français, qui marque le retour de groupes de qualité sur le devant de la scène, après que celle-ci aie été occupée par des artistes solos plus médiatiques.

zikactu.com

Liste des titres :

Intro
Sniper processus
Pris pour cible
Faut de tout pour faire un monde
Intro le crew est de sortie
Le crew est de sortie
Intro tribal poursuite
Tribal poursuite
La France
Intro du rire aux larmes
Du rire aux larmes
Aketo vs. Tunisiano
La sentence
Quand on te dit (feat. J-Mi Sissoko)
Aketo solo
Fait divers
La rumba
On s’en sort bien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *