Contovello

ContovelloContovello

Jefira

Album CD – 2002 – Artéka Productions

Jefira est un hommage à la « Grande Bleue », une rencontre humble entre sa musique et sa poésie.

Jefira signifie « Pont » en grec. Pont entre les cultures, les langues et les époques. Jefira a dû s’inventer avant de nous inviter. A présent, les artistes du groupe laissent derrière eux une moisons fraîches de couleurs estivales après chacun de leur passage.

Originaires d’Espagne, de France, d’Italie et du Maroc, les cinq musiciens du groupe composent une musique aux tonalités traditionnelles. Nourrie par des racines communes, la Méditerranée de Jefira porte les couleurs de la sieste et des épices. Elle est particulière, traditionnelle et originale.

Le rendez-vous proposé dans cet album nous rappelle celui pris par les artistes du siècle passé. En ce temps-là, la Méditerranée semblait être un passage obligé pour tous les romantiques. Dès la première écoute, nous ne sommes pas étrangers à cette attitude. On découvre ce disque comme l’on retrouve un vieil ami après une longue absence: avec une joie teintée de mélancolie.

Les chansons du groupe sont des chansons à textes. Récitées par une voix justement posée, elles valent en elles-mêmes le détour. En effet, les musiques sont composées autours de textes sensibles de poètes contemporains méditerranéens (Hernandez, Neruda, Saba, Hikmet, …). On regrette cependant ne de pas trouver l’ensemble des poèmes dans le livret.

En conclusion, tout ceci se révèle fort agréable et sent bon l’huile d’olive, les épices, et la mer. Cependant, l’intérêt de Jefira réside surtout dans sa modestie. Sans tomber dans le stéréotype de la musique folklorique d’un mauvais restaurant de banlieue, le groupe réussit à imposer son style varié. De port en port, et de ville en ville, Jefira se laisse inviter.

Plus qu’un ‘pont’, Jefira est une fête…

zikactu.com

Liste des titres :

Xenitia
Caravanserail
Ceviz agaci
Contovello
Evocation
Todas las casas
Oda a la alegria
Vals de los enamorados
Cuerpo del amanecer
La despedida
El mariner
Mavi liman
Oda a la tristeza
Bolero
Lama Bada
Cuando el rey Nimrod
Van pasando mujeres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *