Birth of The Beast

Birth of The BeastBirth of The Beast

Psycotics

Album CD – 2002 – Autoproduit

Franchement, je n’avais vraiment pas accroché au démo CD des Psycotics What a Fuck… Again !!. Je trouvais les compos pas terribles et la voix du chanteur insupportable. J’avais tort de juger le groupe bruxellois si vite. Car ce premier album est excellentissime.

Bon d’accord, ce n’est pas le CD le plus original que j’ai entendu. Dès la première écoute, un nom vient à l’esprit: Megadeth. Outre le style, un heavy thrash aux riffs efficaces, c’est avant tout la voix du chanteur Nicolas -il a fait des progrès énormes- qui fait penser au timbre que je croyais unique du Maître Mustaine. Mais on s’en fout, car la qualité est bien là.

Ne restez surtout pas sur une première impression, prenez le temps d’apprécier cet album, et vous découvrirez au-delà des apparences que les Psycotics ont une personnalité bien à eux et bien présente.

Commençons par un bout d’histoire. Psycotics est un groupe bruxellois formé en 1996. L’année suivante, ils enregistrent une démo quatre titres. Deux autres suivront en 98. Fin 99 sort le démo CD, What a Fuck… Again !!

Pendant ce temps, Psycotics aura donné de nombreux concerts à Bruxelles et ailleurs, seul ou en compagnie de groupes aussi divers que PPZ30, Rebaelliun, Semitones ou même Anorexia Nervosa.

Après une période un peu plus creuse, le groupe propose enfin son premier album, Birth of The Beast. Psycotics a de plus été sélectionné pour les demi-finales du concours Emergenza (mai 2002). Joli début de carrière donc, et un album qui annonce le meilleur pour l’avenir.

Le premier titre de celui-ci, Inner Wolf, est désormais imprimé de manière indélébile dans mon esprit. Un morceau tellement bon que cela en devient agaçant, à force de se l’entendre siffloter à longueur de journée.

Vous l’aurez compris, Psycotics, et en particulier Nicolas, qui a composé tous les morceaux de ce CD, a acquis l’art de pondre des riffs et des mélodies accrocheuses. C’est ce qui fait toute la force de cet album.

Psycotics sait varier les plaisirs. Des morceaux thrash très Megadeth (Inner Wolf) aux passages plus speed (My Life, My Lies) ou carrément heavy, avec une petite touche rock ‘n’ roll plutôt fun, plus d’excellentes intros (notamment sur Dead Drunk…). Le tout régulièrement ponctué de petits breaks du plus bel effet.

Et que dire de ces enchaînements de riffs, de ces arrangements qui coulent de source et de cette prod lourde à faire trembler vos murs ! Quant à la batteuse Olivia, elle n’a rien à envier à ses homologues masculins.

Bref, j’espère que cet album aura le succès qu’il mérite, car son potentiel est énorme. Puissance et subtilité. Alors, faites comme moi, ruez-vous sur Birth of The Beast, disponible chez tous les bons disquaires bruxellois ou sur le site Internet du groupe, plutôt bien foutu lui aussi (de même que la pochette du CD).

Mais plus encore que sur disque, le talent incontestable de Psycotics éclate sur scène. Nicolas, qui a décidément une super voix, est un vrai frontman et les compos paraissent encore plus efficaces en live. Donc si vous avez l’occasion de les voir, n’hésitez pas… And bang your fuckin’ head !

Fabrice Wouters

Liste des titres :

Intro
Inner Wolf
Let Me Burst Your Face
Depressive Age
You Bastards
My Life, My Lies
Deep Inside
Psycotics Invasion
Fly
Dead Drunk
Soul Owner
Who Wants The Chaos ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *