Acid Library

Acid LibraryAcid Library

Signal Électrique

Album CD – 2001 – Expressillon

Issus du collectif techno Gelstat, Erik Elektrik et Frankeinsound sont de grands habitués des prestations live en tous genres. Avec Feud’Jay aux scratches, le Signal Électrique sort cette année un album aussi puissant que varié.

Déjà rien qu’au nom de l’album, le ton est donné: les références à la drogue ne sont pas loin. Et on se doute bien que dans les free parties dont ils sont fans, ça doit déménager un max’ ! Mais Signal Électrique, c’est avant tout deux influences majeures. Erik amène son bagage punk, son expérience des premiers groupes qui mixaient les sons électros et acoustiques, et Frankeinsound délivre toute son expérience du live et de la plus pure école électronique.

Ce mélange astucieux donne une musique détonante, parfois à la limite de l’électro-hardcore (si vous me permettez l’expression), souvent rejointe par d’autres influences, mais toujours secouante comme une décharge de 10.000 volts. On reçoit 5 sur 5 cet étrange signal électrique ! Et l’on se surprend parfois à remuer les jambes ou la tête d’avant en arrière, complètement pris par ces rythmes secs et syncopés. Décidément, le courant passe…

Acid Library commence doucement avec un titre aux couleurs de jungle et de funk, pour très vite glisser dans un son beaucoup plus rude avec un funk monstrueux (Freaky Funk). Un moment d’hésitation avec I need some more F. où l’on croirait avoir changé de disque dans le lecteur: c’est comme si Daft Punk rencontrait DJ Krush sur un projet dub… Etonnamment bon !

Ensuite, après un exposé -ironique- en français et en anglais sur les dangers de la marijuana, Teenage Gang est carrément une invitation à se défoncer le samedi soir en Peugeot 306 ou Fiat Punto. Un peu limite, mais ils gardent la pêche, ça c’est sûr! La suite ne peut que nous faire penser à l’époque magique des « aciiiiide… » que l’on criait dans la cour de récréation. Avec Pill Party, nos amis de Confetti’s semblent avoir regagné la scène électro. Je ne savais pas que la new-beat avait autant marqué les esprits !

D’autres titres sont à mentionner: Warm Leatherette qui est un remix de Daniel Miller, premier vinyl pour Mute Records en 1979… Une vraie pièce de musée ! Dans Signal, le groupe scande son propre nom sur une « boum-boum » genre tuning professionnel. Et l’on notera également le caractère cinématographique d’Acid Library: sur un film d’horreur ou d’action, Night of the Living Deads ferait fureur. Un film comme Matrix 2 accueillerait aussi volontiers ce genre de production musicale.

En clair, leur premier album est un « signal éclectique » aux sons riches et variés, mais parfois un peu durs. Il s’achève calmement sur un dub suivi d’un titre plus dance, bref et tranquille. Le Signal Électrique est difficile à cerner, parions que c’est une qualité et qu’on n’a pas fini de les entendre sur scène.

zikactu.com

Liste des titres :

Ranezz
Freaky Funk
I Need Some More F…
Menace of Marijuana – french report
Menace of Marijuana – original report
Teenage Gang
Freestyle
Pill Party
Warm Leatherette
Neo Funk 2.00
Night of the Living Deads
Signal
Samarkand
Flying Saucer’s dub
Angels Faces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *