A Fine Day To Exit

A Fine Day To ExitA Fine Day To Exit

Anathema

Album CD – 2001 – Music For Nations

Quiconque écoute cet album sans jamais avoir entendu aucune autre production d’Anathema ne croirait jamais que ce groupe originaire de Liverpool jouait auparavant du metal. Et pourtant ! Anathema, c’était bien ce groupe de death/doom aux sombres mélodies et aux rythmiques de plomb.

Mais d’album en album, depuis le fabuleux Eternity, la formation a évolué vers une musique de plus en plus pop/rock, de plus en plus influencée par les deux légendes que les frères Cavanagh, piliers du groupe, admirent: Pink Floyd et Jeff Buckley.

A chaque album, Anathema s’éloigne un plus de ses racines, un peu à l’instar de Paradise Lost. Mais le grand fan de metal que je suis n’est cependant jamais déçu d’un nouvel album d’Anathema. Le sixième déjà, sans compter deux E.P.

Un CD à ne pas mettre dans toutes les mains: si vous êtes triste, dépressif, déprimé, rangez-le dans un coin et attendez d’aller mieux pour vous délecter des mélodies et des textes si beaux mais si noirs d’Anathema.

A Fine Day To Exit exprime le désir d’un homme de se soustraire à son passé pour commencer une nouvelle vie. Encore plus calme, toujours plein de poésie, cet album est une perle, un peu moins accessible peut-être mais largement à la hauteur du précédent Judgement, qui était pourtant déjà une grande réussite.

Le son est parfait (la production est assurée par Nick Griffiths et le mix par Colin Richardson) et la voix de Vincent Cavanagh devient décidément de plus en plus belle et cristalline. Notons au niveau line-up l’intégration apparemment définitive de Les aux claviers. Celui-ci avait déjà participé à l’enregistrement de Eternity avant de rejoindre… le groupe de black metal Cradle of Filth.

Dommage donc qu’Anathema ait difficile à se défaire de l’étiquette metal qui lui est accolée, car cet album a un potentiel énorme, si seulement le grand public daignait tendre l’oreille.

« Les journalistes généralistes sont des fainéants », explique Vincent Cavanagh dans le magazine Rock Hard, « ils voient le nom de notre groupe, le label sur lequel nous sommes et ils se disent juste: ‘Putain, encore un de ces sales groupes de metal' ». Alors rendons justice à un groupe mésestimé, et laissons-nous emporter par les sombres mélodies d’Anathema.

Fabrice Wouters

Liste des titres :

Pressure
Release
Looking Outside Inside
Leave No Trace
Underworld
Barriers
Panic
A Fine Day To Exit
Temporary Peace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *